Ciné ou concert ?

Si vous hésitez, nous vous proposons d’associer les deux. Le principe est simple : un orchestre plus ou moins grand (du petit ensemble de musique de chambre, à l’orchestre symphonique d’une centaine d’instruments), interprète en direct et en présence du public, la bande musicale du film projeté au-dessus des musiciens sur un écran géant.

Avez-vous essayé ?

Lire la suite

A l’affiche des Heures Romantiques

Tout droit sortie des rotatives, voici, en exclusivité, l’affiche de nos concerts du mois de Mai. Plutôt jolie, non ? 🙂

Dans le cadre du Festival des Heures Romantiques, l’Ensemble Télémann exécutera quatre oeuvres de Ludwig van Beethoven :

  • le TRIPLE CONCERTO en do majeur (opus 56) pour piano, violon, violoncelle et orchestre. Direction Florent MAYET / solistes Trio L
  • l’Ouverture Léonore 3. Direction Louis-Jean Perreau
  • la FANTAISIE CHORALE opus 80, direction Louis-Jean Perreau ; choeur SYMPHONIA
  • ELEGISCHER GESANG opus 118, direction Yannick BERNE.

La billetterie est ouverte sur le site Hello Asso. Quatre cents places sont disponibles par concert qui resteront en prévente pendant quelques jours (12 € au lieu de 15€). Ne tardez pas trop ! Déjà, le Festival suscite un vif intérêt. 😀

Le thème du mois

Chaque mois, au travers d’un thème, nous vous révélerons les secrets (bien gardés) de la Musique. Vous soulèverez avec nous l’épais rideau rouge pour découvrir la face cachée d’un monde qui préfère la discrétion aux strass des médias. Comment fait-on de la musique ? Comment la fabrique-t’on ? Comment s’organise un concert ? Nous soulèverons les chevalets et déplierons les partitions sans oublier de répondre, tantôt avec pédagogie, tantôt avec humour, aux questions que vous poserez sur ce blog.

A bientôt ! 🎶

Snégourotchka – Tchaïkovski ⛄️

Un paysan russe et sa femme se désolent de ne pas avoir d’enfants. Un jour d’hiver, pour se distraire, ils fabriquent un enfant de neige. Il prend vie : c’est une belle petite fille. Snégourotchka grandit en gardant un teint pâle comme la neige. Lorsque le printemps arrive, la jeune fille manifeste des signes de langueur. Les autres jeunes filles du village l’invitent à jouer avec elles, et sa mère adoptive la laisse partir à regret. Elles s’amusent et dansent, et entraînent Snégourotchka à sauter par-dessus un feu de joie . Elles entendent alors un cri, et découvrent que la jeune fille a disparu. Elles la cherchent partout sans succès : Snégourotchka a fondu, et il n’en est resté qu’un flocon de brume flottant dans l’air.