Le 18ème festival de musique sacrée de Rocamadour

Il est sans nul doute l’un des plus beaux et des plus prisés de l’été : le festival de Rocamadour se tiendra du 15 au 26 Août, autour de la fraternité.

Cette année encore, de grands invités sont attendus : l’Ensemble Oriscus, le pianiste Nicolaÿ Lugansky, Les Talens Lyriques… pour célébrer Bach, Rachmaninov, Haendel ou Rossini.

LIRE LA SUITE

Conversations

Avec la rentrée, les cours et répétitions ont repris. Nos concerts sont programmés avec, le 19 Novembre, le conte musical Piccolo, Saxo et Compagnie pour petits et grands.

Nous ne jouons pas seulement pour nous; mais aussi pour vous. Ce partage nous rend heureux.

Ce bonheur, nous l’avons également connu avec le Festival Baroque en Forez qui cette année, soufflait sa 10ème bougie. Grâce au « pass Grands Formats », nous avons assisté à trois beaux concerts célébrant le thème du Festival : « la conversation ».

Bach, Vivaldi, l’école vénitienne … interprétés par les meilleurs musiciens sur des instruments exceptionnels comme la viole de gambe (vous l’apercevez sur la photo).

Ce Festival nous a bluffée par sa qualité, sa logistique (qui s’améliorera au fil du temps) mais surtout, par sa proximité territoriale et de coeur. La belle musique nous attendait là, toute proche, en pleine campagne ! Conquis, le public en voulut toujours plus.

« On ne vend pas la musique. On la partage ». Léonard Bernstein avait ô combien raison.

Sergueï Krylov et l’ONL 🎻

Samedi soir, le violoniste russe était l’invité de Nikolaj Szeps-Znaider et de l’Orchestre National de Lyon pour célébrer Prokofiev .

Virevoltant et exultant, Sergueï Krylov a suspendu le temps. Pendant de belles et longues minutes, le concerto pour violon n° 2, en sol mineur, op. 63 a vibré sous les doigts de ce génie musicien.

Bis ! Encore ! Le croirez-vous ? Bach ! La toccata ! Endiablé comme jamais, Sergueï Krylov a enflammé l’auditorium. Le public lui a crié, hurlé, frappé sa reconnaissance. Car samedi , Sergueï Krylov a enchanté sa soirée.

Soirée baroque à l’Auditorium de Lyon 🎻

Les Indes Galantes. Vous en souvenez-vous ? Nous en parlions dans ce billet. Mardi soir, Jean-Philippe Rameau était, avec Jean-Marie Leclair (1697-1764), au coeur du programme de l’ensemble Les Nouveaux Caractères sous la baguette de Sébastien d’Hérin en cette fin de saison à l’Auditorium de Lyon.

Envie de lire la suite ?