Clap de fin de la s.1… Emotion(s) ! 🎻

Et voilà, c’est fini ! Notre première saison de concerts s’achèvera samedi, aux côtés du professeur qui nous accompagne depuis trois ans lors d’une mini-représentation pour les parents d’élèves de notre école de musique (non, nous ne voulons pas réintégrer le conservatoire). 😉

Bien sûr, nous sommes (très ) émus à l’idée de nous séparer . Dans nos yeux, encore plein d’étoiles au souvenir de ces dix mois de travail acharné, de repas partagés et de partitions tournées. Nos doigts fourmillent d’anecdotes truculentes à vous raconter😃.

Le public, très présent nous a comblés. Qu’il en soit chaleureusement remercié car nous avons parfois joué dans des lieux… insolites. Que les collectivités n’ont pas toujours relayés. Mais nous étions bien organisés 😋.

L’heure est au repos. Et à la préparation, déjà, du concert de la rentrée qui le 18 Septembre, ouvrira la saison 2022/2023. La perspective de travailler avec de grands musiciens nous motivera cet été !

A l’affiche des Heures Romantiques

Tout droit sortie des rotatives, voici, en exclusivité, l’affiche de nos concerts du mois de Mai. Plutôt jolie, non ? 🙂

Dans le cadre du Festival des Heures Romantiques, l’Ensemble Télémann exécutera quatre oeuvres de Ludwig van Beethoven :

  • le TRIPLE CONCERTO en do majeur (opus 56) pour piano, violon, violoncelle et orchestre. Direction Florent MAYET / solistes Trio L
  • l’Ouverture Léonore 3. Direction Louis-Jean Perreau
  • la FANTAISIE CHORALE opus 80, direction Louis-Jean Perreau ; choeur SYMPHONIA
  • ELEGISCHER GESANG opus 118, direction Yannick BERNE.

La billetterie est ouverte sur le site Hello Asso. Quatre cents places sont disponibles par concert qui resteront en prévente pendant quelques jours (12 € au lieu de 15€). Ne tardez pas trop ! Déjà, le Festival suscite un vif intérêt. 😀

On stage 🎻

Orchestre et ensemble à cordes… les répétitions se suivent et (ne) se ressemblent (pas).

L’ambiance est studieuse et la bonne humeur, de mise. Car Pergolese, Bach et Beethoven nous porteront dès le 10 Avril. Le trac monte ! Si belles à écouter, ces partitions sont difficiles à jouer ; nous y jetons toutes nos forces.

Combien de musiciens amateurs en France ? Selon le Ministère de la Culture, il existerait plus de 3000 écoles de musique, 500 000 associations musicales et 10 000 formations de choristes en France. Ça en fait, des ♥ qui palpitent à l’unisson ! 🙂

La belle et la bête

Ludwig Van Beethoven perdit progressivement l’ouïe dès l’âge de 20 ans. Cette surdité, qu’il qualifiait d’injuste, le rendit furieux. Pas un jour, pas une heure sans qu’il éclata de colère contre cet handicap qu’il vivait très mal.

Beethoven crut tout d’abord à la guérison. Mais avec le temps, sa surdité s’aggrava. Et, lorsqu’en 1824 sa célèbre 9ème symphonie fut donnée en public, le compositeur n’en savoura aucune note.

Lire la suite…