Un dimanche, une oeuvre : « Le banquet céleste » Messiaen

1926. Olivier Messiaen a 16 ans. Le jeune élève du Conservatoire National de Musique de Paris étudie le piano , l’harmonie, l’orgue, l’improvisation et l’orchestration. Olivier Messiaen, suscite l’admiration de ses professeurs et accumule les récompenses. Il se passionne aussi pour les saintes écritures. Et se dit synesthète .

En 1926, Olivier Messiaen obtient un premier prix de fugue et de contrepoint(*). Il compose aussi, en quête de nouvelles sonorités.

Lire la suite

Les lieder du climat

En frottant sur une toile tendue, les palles reproduisent le vent

Nous l’avons bien compris : le climat se dérègle. Pluies, vent, orages et chaleur étouffante agrémenteront les prochaines décennies.

La météo a toujours inspiré les compositeurs. Les Quatre saisons de Vivaldi !

Mais concrètement, comment l’illustrer en musique ? Pas facile ! L’ouïe doit reconnaître le vent, la tempête et quelques fois, le soleil.

De manière exceptionnelle, des instruments furent inventés. Telle la machine à vent. Mais au quotidien, les compositeurs créaient pour les instruments d’orchestre. Qui existaient déjà.

Je veux savoir !

Snégourotchka – Tchaïkovski ⛄️

Un paysan russe et sa femme se désolent de ne pas avoir d’enfants. Un jour d’hiver, pour se distraire, ils fabriquent un enfant de neige. Il prend vie : c’est une belle petite fille. Snégourotchka grandit en gardant un teint pâle comme la neige. Lorsque le printemps arrive, la jeune fille manifeste des signes de langueur. Les autres jeunes filles du village l’invitent à jouer avec elles, et sa mère adoptive la laisse partir à regret. Elles s’amusent et dansent, et entraînent Snégourotchka à sauter par-dessus un feu de joie . Elles entendent alors un cri, et découvrent que la jeune fille a disparu. Elles la cherchent partout sans succès : Snégourotchka a fondu, et il n’en est resté qu’un flocon de brume flottant dans l’air.